Autosuffisance alimentaire : l’aulacodiculture à l’honneur

mercredi, 14 novembre, 2018 Publié par Conakrynet

sauvegarde de la biodiversité

 

 

Dans le cadre de la sauvegarde de la biodiversité notamment la faune sauvage, la flore ainsi que l’autosuffisance alimentaire à travers la promotion de l’élevage des aulacodes (animal dont la viande est vivement appréciée par rapport aux autres viandes de brousse) et autres animaux de brousse consommés par la population, s’est tenu un atelier de vulgarisation du plan stratégique  quinquennal  2018-2022 du Centre de recherche et de vulgarisation de Tanènè  (CREVAT) Dubréka. C’est la salle de fête de l’université  Gamal Abdel Nasser de Conakry qui a servi de cadre à cette rencontre.

Situant le contexte dudit atelier, Oumar Magassouba, enseignant chercheur, directeur général du Centre de recherche et de vulgarisation de l’aulacodiculture de Tanènè (CREVAT) de la Basse Guinée a fait savoir que cette rencontre vise à expliquer à tous les acteurs notamment les partenaires au développement, les Institutions de l’Etat, les ONG, les groupements villageois surtout, le rôle qui leur revient pour une bonne protection de l’environnement et faire procurer à nos populations de la  bonne viande, de la viande saine. Et, les informer sur les conséquences des feux de brousse.

Aux dires de M. Magassouba, les résultats d’une recherche ne sont immédiats et ils sont obtenus à court, moyen et long terme. « Lorsque nous avons fait le plan stratégique sur les 5 ans pour voir comment nous devons évoluer les recommandations qui ont été faites, nous ont amenées à faire une vulgarisation de ce que nous avons fait pendant la restitution. En tenant compte des remarques de toutes les  parties prenantes. En tant que centre de recherche, la mobilisation  des ressources visent à mener des actions de recherches, augmenter la productivité de l’aulacod», a-t-il précisé.

Poursuivant son intervention, le directeur général du Centre de recherche et de vulgarisation de l’aulacodiculture de Tanènè (CREVAT) de la basse Guinée a confié qu’à ce jour, la Guinée à trois de recherche aulacodes.

« Nous N’Nzérékoré, Kankan et celui de Tanènè dans le cadre de l’aulacodiculture, l’élevage des aulacodes en Guinée. Le Fouta est exclut du fait que les  ongulés ne sont pas  généralement mangés  par la majeure partie de la population.  Le département est en train de voir quel type d’animal faut-il développé dans cette zone pour créer un certain équilibre », a-t-il ajouté.   

Pour Dr Gnangnan Gbanamou, directeur de l’institut de recherche et de vulgarisation aulacodes à N’Zérékoré, cet atelier est venu à point nommé.

« Il  permet d’indiquer  la vision et  de connaitre les moyens à mobiliser pour atteindre les objectifs du Centre de recherche et de vulgarisation de l’aulacodiculture de Tanènè (CREVAT) Dubréka. Aulacodes constitue l’objet de cette recherche. C’est un animal spécifiquement africain dont la chair est très recherchée. Il contribue à la réduction du braconnage et des feux de brousse qui sont très dommageables pour l’environnement. Aujourd’hui, grâce à son élevage, on est certain que l’animal ne disparaitra».

Procédant à l’ouverture, Mariama Béavogui, vice recteur chargée des recherches à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a confié que le ministère de l’Enseignement supérieur ne ménagera aucun effort pour soutenir les centres de recherches qui visent à favoriser la sécurité alimentaire ;  la protection de l’environnement et de la lutte contre la pauvreté.

 

Mouctar K

Pour conakrynet.info

morgan1535@gmail.com

655 77 44 44


  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Les + lus

CBG : Les syndicats

 Encore des remous sociaux à la CBG. Le principal syndicat ...

Mines : la Guinée

    [caption id="attachment_359" align="alignleft" width="225"] des postes d’accostage de la Société ...

Interpellation de jo

[caption id="attachment_463" align="alignnone" width="300"] Interpellation de journaliste Mamadou Saliou Diallo[/caption]   Communiqué ...

Fria: Alpha Condé r

Fria, 20 juin 2018 - Les populations de Fria, ville ...

Labé: Un accueil ch

[caption id="attachment_475" align="alignnone" width="300"] Accueil chaleureux des Labeka[/caption]   Comme prévu, le ...