Édito: trêve…pascale porteuse d’espoirs !

mercredi, 28 mars, 2018 Publié par Conakrynet

 

Alpha CondéDepuis la tenue des dernières élections, la situation politique et sociale aura été riche en évènements qui, fort malheureusement, sont de nature à maintenir le pays dans une posture assez inquiétante.

L’escalade verbale, les manifestations violentes avec son cortège de morts et de désolation, ne sont pas de nature à assurer pour le pays des lendemains meilleurs. La Guinée ressemble aujourd’hui à un cocktail géant prêt à exploser du fait de tension sociale. Mais la décision de l’opposition de reporter les manifestations et autres opérations villes mortes, est une marque de sagesse permettant aux chrétiens de célébrer leur semaine sainte dans des prières intenses.

Globalement, la tendance à verser inconsidérément dans des formes de discours viscéralement nuisibles à la stabilité du pays a de quoi interpeller les consciences sur le rôle de chacun. Les réseaux sociaux se révèlent particulièrement actifs dans un dessein d’opposer les guinéens. Par le spectre de la division, certains guinéens s’activent dangereusement à saper les fondements de la Nation. Le vivre-ensemble est relégué aux calendes grecques pour la simple raison de faire triompher leurs projets sataniques.

Il est également à regretter l’attitude irresponsable d’une classe politique en manque de stratégies. C’est inamissible d’appeler à des manifestations politiques ‘’pacifiques’’, sans pouvoir limiter les dégâts relatifs aux débordements.

De même, les forces de l’ordre ont un rôle majeur dans le maintien de l’ordre. Elles ne doivent pas faire de l’usage des armes comme argument dans leur mission sur le terrain. Trop de vies innocentes continuent de tomber sous les balles lâches de ceux qui sont devenus inaccessibles aux vertus de la paix. La baïonnette intelligente doit pouvoir être l’élément apaisant en cas de maintien de l’ordre.

Il est également important d’interdire sinon limiter la circulation des armes légères et autres calibres dans la cité. Un recensement exhaustif doit être fait afin de départager les forces en présence sur les terrains des opérations. Les autorités doivent pouvoir situer les responsabilités en temps de troubles sociaux et des cas de morts. Le pays ne peut impunément assister au décomptage macabre de ses citoyens. La justice se doit aussi de prendre en compte tout ce qui relèverait de son domaine de compétence.

L’idée de sursoir à toutes manifestations pour permettre aux chrétiens de passer leur semaine sainte, est de nature à rassurer les minorités dans leurs droits de célébrer leur culte. Malgré un début de semaine traumatisante, l’opposition vient réparer un tort. Comme dit l’adage, il n’est jamais tard pour bien faire. Une trêve pascale qui laisse entrevoir des pistes et solutions pour une sortie de crise à l’échelle nationale.
L’espoir n’est pas tout à fait perdu quand la classe politique se montre consciente de sa nocivité. En politique, il faut éviter de tirer avant de viser. Le plus souvent, c’est confondre vitesse et précipitation. Les partis politiques doivent rassurer au-delà de leur communauté respective.

Toute amorce de solution passe par un dialogue inclusif, une sensibilisation des militants surexcités et une application stricte de la loi.

M. Morgan
Pour www.conakrynet.info
morgan1535@gmail.com


  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Les + lus

CBG : Les syndicats

 Encore des remous sociaux à la CBG. Le principal syndicat ...

Kaloum : ambiance é

[caption id="attachment_277" align="alignnone" width="300"] Cathédrale Toussaints[/caption]   C'est sous haute surveillance policière ...

Mosquée Almamya: ba

En ce vendredi, 16 mars, Aboubacar Soumah, ...

Eau potable: la SEG

[caption id="attachment_347" align="alignnone" width="300"] La Seg inauguré[/caption] Le Projet d’amélioration de ...

Édito: trêve…pas

  Alpha CondéDepuis la tenue des dernières élections, la situation politique ...