Crise sociopolitique: Et si c’est Alpha Condé le problème !

jeudi, 8 mars, 2018 Publié par Conakrynet


Comme pour amuser la galerie, Alpha Condé annonce un jeu de chaise musicale. En chef d’orchestre, il veut jouer une autre symphonie non achevée. Comme il a l’art de le faire sans sourciller. Il cherche surtout à gagner du temps, en véritable stratège. Seulement voilà, la mayonnaise aura du mal à prendre. Le remaniement ministériel dont il parle, ne fait pas partie des revendications de la bande à Aboubacar Soumah.

Cependant, les signes de fin de mandat s’annoncent à la satisfaction des citoyens épris de paix et de justice. Toutes les communes de la capitale se sont donné les mains pour bouter hors du pays la gouvernance Alpha Condé. En tout cas, l’expression d’un certain ras-le-bol a droit de cité un peu partout à Conakry et à l’intérieur du pays.

‘’Professeur’’ de son état, Alpha Condé se montre incapable de trouver une issue favorable à une grève qui mine le pays bientôt un mois. L’exaspération prend des couleurs de défiance vis-à-vis du pouvoir de Conakry.

Le spectacle à tout l’air d’une fin de mandat si l’entêtement de l’homme fort de Sekoutoureyah ne trouve pas solution.
Même Toto sait que c’est à Alpha Condé de lâcher du lest afin que les enfants des pauvres retournent tranquillement à l’école.

Le cri de cœur des femmes de Conakry devrait trouver une certaine résonnance jusqu’au recoin du palais du timonier. En tout cas, la recréation est bien terminée. Plus de voyages inopportuns pour le pays tant qu’une solution n’est pas trouvée.

L’ultimatum des syndicats et la colère des parents d’élèves constituent, dans les jours à venir, un cocktail explosif. L’option pourrait consister à demander simplement « le départ du Pr Alpha Condé pour incapacité ».

La question qui se pose cependant est celle de savoir si le Chef de l’Etat est en possession de toutes ses facultés mentales et intellectuelles pour savoir que le pays est sur une pente très glissante. La question de l’éducation est centrale dans tout processus de développement.

« Ce n’est que pour jouer avec les mots ou ceux qui réclament. AC nous a habitués à quoi quand il y a remaniement ? Simplement débarquer certains en les recasant à Seikhoutoureya puis les faire remplacer par ceux que nous connaissons déjà. En tout cas c’est ce qui en est sorti de la dissolution du gouvernement Said Fofana. Pratiquement rien ne change car lui-même (Alpha Condé) est le principal problème. Il est décideur de tout, veut être partout et à tout moment. Pour qui veut travailler avec lui, doit s’attendre à cela », commente un observateur sur les réseaux sociaux

Tout semble indiquer que c’est Alpha Condé qui constitue l’obstacle majeur pour une réponse appropriée à la crise qui secoue le système éducatif guinéen.

M. MORGAN
Pour www.conakrynet.info
morgan1535@gmail.com
655 77 44 44


  • RSS
  • Delicious
  • Digg
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Youtube

Les + lus

CBG : Les syndicats

 Encore des remous sociaux à la CBG. Le principal syndicat ...

Élections communale

[caption id="attachment_274" align="alignnone" width="300"] Vote à Sandervalia[/caption] C'est à 6 heures ...

Grève: calme préca

Après une nuit agitée, la commune de Kaloum affiche un ...

Mosquée Almamya: ba

En ce vendredi, 16 mars, Aboubacar Soumah, ...

Eau potable: la SEG

[caption id="attachment_347" align="alignnone" width="300"] La Seg inauguré[/caption] Le Projet d’amélioration de ...